Club cinéma du Collège Jean de Tournes.

Le club ciné du collège Jean de Tournes a visionné son premier film, Le tombeau des Lucioles. Chaque membre du club a rédigé sa critique sur l’histoire. Voici ces dernières :

Je pense que ce film est très bien car le sujet traité est un sujet très touchant puisque ça parle de la guerre.

Cette histoire raconte la 2 ème Guerre Mondiale au Japon ou deux enfants vivent avec leur mère qui finit par mourir. Ils se retrouvent chez leur tante patriotiste qui veut les faire travailler pour la nation.

Ce film traite très bien le sujet de la guerre mais on ne voit pas les soldats se battre, on voit deux enfants qui doivent vivre sans leurs parents. On les suit depuis le début et c’est relativement dur de les voir se battre pour survivre sous les bombardements. Enfin, pour une fois on suit les habitants du Japon.

Ce film que j’ai aimé ma profondément touché car les moments durs nous font rentrer dans la peau du personnage ce qui fait souvent pleurer.

Ce film est un animé donc ceux qui n’aiment pas les dessins « manga », cela pourrait les gêner.

Je vous le conseille fortement sinon.

Achille Escolin 4_1

«Le tombeau des lucioles» est un film d’animation du réalisateur japonais Takahata Isao et produit par le studio Ghibli en 1988.

Le film parle de deux enfants, frères et sœurs, Seita et Setsuko, pendant la fin de la Seconde Guerre Mondiale au Japon. N’ayant pas leurs parents, ils sont obligés de se réfugier chez leur tante autoritaire et nationaliste, et apprennent à se débrouiller seuls pendant cette guerre.

Nous avons beaucoup apprécié ce film car c’est un film très coloré et très beau, malgré le fait qu’il soit très triste et chargé en émotions. La musique est très belle et bien en accord avec les images. L’animation de ce film est très réaliste pour un film de cette époque. Les couleurs sont très significatives des émotions des personnages.

Juliette Lordet – Hippolyte Him- Camille Brevet

Ce film d’animation japonais est réalisé par Takahata Isao et produit par le studio Ghibli en 1988. C’est un film réaliste, dramatique.

Ce film raconte l’histoire d’un grand frère nommé Seita et de sa petite sœur Setsuko. Tout deux habitent à Kobé au Japon. L’histoire se passe pendant le bombardement de la ville par des avions américains en 1945. Le film nous montre comment se débrouillent les deux enfants pendant cette guerre.

Ce film m’a beaucoup plu car il raconte la réalité, l’histoire du Japon et de sa guerre. Les personnages principaux sont très attachants et nous plongent dans le film. La scène m’ayant le plus marqué, est la mort de la petite Setsuko qui souffrait de sous-alimentation.

Selon moi, Takahata Isao a fait ce film pour faire connaître l’histoire de son pays et les conditions de vie des habitants, plus précisément des enfants qui subissent les bombardements.

Si je devais décrire le film en 5 mots, je choisirais les suivants : Famille-Tristesse-Amour-Injustice et Touchant… Note personnelle :****

Clémence Bret

Ce film d’animation japonais est un film réaliste et dramatique. Il est réalisé par Takahata Isao en 1988.

C’est un film qui retrace l’histoire de Seita et Setsuko deux enfants vivant la guerre de 1945 au japon.

J’ai bien aimé ce film car il reflète la réalité.

Sachant que ce sont des dessins, le film n’est pas compliqué a regardé malgré le fait qu’il soit triste. Les personnages sont très attachants et je ne regarde pas d’animé car je n’aime pas ce genre de film mais celui là est tellement bien fait et bien écrit que je l’ai adoré ! Il y a deux scènes qui m’ont marquées :

La première est celle où Setsuko mange des cailloux et des bouchons pensant que c’était du riz et des bonbons. On apprend après que la petite souffrait de malnutrition.

La deuxième est celle où on voit la petite Setsuko se faire enterrer.

Les couleurs sont vraiment jolies et si je devais résumer ce film en 5 mots, ce serait :

Mort-Tristesse-Amour-Guerre-Famille

Ma note est de 4 sur 5.

Mélissa Carati

Le tombeau des lucioles est un film d’animation créé en 1988 par Takahata Isao parlant de la 2 ème Guerre Mondiale au Japon pendant les années 1945.

C’est un film réaliste et dramatique avec des gens qui meurent pour nous montrer les atrocités de la guerre et la souffrance des paysans. Le film parle de deux enfants n’ayant pas leur parent avec eux, habitant à Kobé et qui se retrouvent seuls à cause des bombardements. Seita et Setsuko vont devoir se débrouiller par eux-mêmes pour trouver de la nourriture et un refuge. Je vous conseille d’aller le voir car il est très bien mais certains le trouveront triste…

Raphaël Callant–Domingues

Le tombeau des lucioles est un film de Takahata Isao qui est sorti en 1988 et a été produit par le Studio Ghibli.

Il raconte l’histoire de 2 enfants, Seita et Setsuko au Japon en 1945. A la fin de la Seconde Guerre Mondiale, après un bombardement, ils se retrouvent livrés à eux même sans leur parent, dans la nature.

Ce film raconte l’histoire de la fin de la 2éme Guerre Mondiale au Japon.

Ce film est très beau, il montre un joli lien de fraternité. Certaines scènes sont très marquantes, en particulier une scène où une école a été transformée en morgue.

La mise en scène est très bien faite et les dessins sont très beaux. La lumière nous montre bien les émotions de chaque scène. Les couleurs sont plutôt vives, sauf dans les moments tristes.

Solal Baboux-Garnier

Ce film a été réalisé en 1988 par Takahata Isao en collaboration avec le studio Studio Ghibli.

C’est un film d’animation dramatique tiré d’une histoire réaliste. Le film parle de la Seconde Guerre Mondiale au Japon. Au tout début, la mère meurt ce qui plonge les deux enfants à être livrés à eux-mêmes.

L’aîné qui a 14 ans, (Seïta) a donc une charge énorme, s’occuper de sa sœur Setsuko et de lui- même. Celui ci aura du mal et un drame se passera.

J’ai personnellement aimé ce film car c’est un film réaliste et j’adore ce type de film. Il y a aussi beaucoup de suspens ce qui donne envie de voir la suite. Les scènes atroces m’ont beaucoup marquées et m’ont surtout montrées l’atrocité des guerres. Mais contrairement à beaucoup de films, la musique est calme et ne fait pas stresser.

Si je devais donner des mots pour décrire ce film, je dirais : Japon, guerres, Feu, triste, drame…

Valentin Michel

imprimer cet article